La Commission européenne envisage de mettre en place un système de fruits et légumes gratuit dans les écoles

La Commission européenne introduit une nouvelle politique visant à fournir des fruits et légumes gratuits aux écoliers La stratégie pour lutter contre l’obésité et encourager les bonnes habitudes alimentaires chez les jeunes.Mariann Fischer Boel, le commissaire à l’agriculture, a déclaré, “ Cela montre que nous sommes sérieux au sujet de prendre des mesures concrètes pour lutter contre l’obésité colite. Donner aux enfants de bonnes habitudes à un âge précoce est crucial car ils les porteront plus tard dans la vie. ” Dans le même temps, la Commission européenne a proposé des changements à son système de lait scolaire vieux de 30 ans afin qu’un plus large éventail de produits laitiers puisse Les estimations indiquent qu’en Europe, quelque 22 millions d’enfants sont en surpoids.Parmi ceux-ci, plus de cinq millions sont obèses, et leur nombre devrait augmenter de 400 000 par an. L’Organisation mondiale de la santé recommande un apport quotidien net de 400 g de fruits et légumes par personne. Seulement 17% des enfants en Europe satisfont à cette norme, puisque le taux moyen de consommation des aliments sains est tombé à 385 g et passera à 360 g d’ici 2010 si la tendance actuelle à la baisse se poursuit. La Commission européenne propose de x020ac; 90m (£ 72m; 143m $) par an pour le programme de fruits et légumes à l’école, que les gouvernements de l’Union européenne sont maintenant invités à approuver. Les pays auront le choix de participer ou non. S’ils le font, ils devront fournir un financement correspondant. Plusieurs systèmes nationaux existent déjà et la Commission européenne en a identifié 21 dans 11 pays de l’UE. Le plus complet est en Angleterre, où les enfants reçoivent gratuitement des fruits et légumes pendant toute l’année scolaire pour manger pendant les pauses. Au Danemark et en Allemagne, les enfants reçoivent des fruits et légumes au moins une fois par semaine sur une période de quatre à huit semaines. programme d’éducation qui comprend des visites à la ferme. En Irlande, les élèves reçoivent gratuitement des fruits et légumes pendant une courte période et sont ensuite invités à apporter les leurs pour le déjeuner. Toutefois, la commission note qu’en dehors des dispositions en vigueur en Angleterre, où tous les écoliers âgés de 4 à 6 ans sont couverts, la plupart des projets sont à petite échelle, locaux et à court terme et n’ont aucune continuité garantie. Sous le régime de l’UE, qui débuterait au début de l’année scolaire 2009-2010, les gouvernements, en coopération avec les autorités de santé publique et d’éducation, élaborer une stratégie nationale. L’UE financerait 50% des coûts des mesures, atteignant 75% dans les régions les moins développées d’Europe. Parallèlement, la Commission a adopté des modifications au système de distribution de lait dans les écoles. Ceux-ci entreront en vigueur au début de la prochaine année scolaire (2008-2009). Non seulement la subvention de l’UE couvrira, comme auparavant, les produits laitiers normaux tels que le lait et le fromage, mais aussi des produits tels que le yaourt et le babeurre. Le programme sera également étendu des établissements préscolaires et des écoles primaires aux élèves du secondaire.