La consommatrice de cancer s’expose à des amendes de plus de 1 million de dollars

La détentrice du cancer, Belle Gibson, pourrait être condamnée à une amende de plus d’un million de dollars pour avoir prétendu avoir battu une tumeur au cerveau en mangeant de la nourriture saine et en utilisant des thérapies naturelles.

Une enquête de 12 mois menée par Consumer Affairs Victoria a révélé que l’entrepreneur social de 24 ans avait convaincu ses fans qu’elle souffrait d’un cancer du cerveau en phase terminale et avait «entrepris de se soigner naturellement contre le cancer».

L’organisme de réglementation a maintenant déposé une demande en justice contre Mme Gibson et sa société, Inkerman Road Nominees – qui est en liquidation – pour conduite fausse et trompeuse.

La femme de Melbourne a admis en avril 2015 qu’elle n’avait jamais eu de cancer, affirmant que «tout cela n’est pas vrai».

Aucune accusation criminelle n’a été portée, mais Consumer Affairs Victoria a examiné les allégations selon lesquelles Mme Gibson a omis de faire don de 300 000 $ des ventes de son application de bien-être, The Whole Pantry, à une œuvre de bienfaisance.

La ministre des Affaires des consommateurs, Jane Garrett (photo), soutient que l’action civile est le moyen le plus approprié pour obtenir justice pour les Victoriens.

« Vendre du pétrole aux serpents est aussi vieux que les collines », a déclaré le ministre aux journalistes.

« Il (l’action en justice) indique clairement que l’Etat ne laissera pas partir. »

Penguin Australia, éditeur du livre The Whole Pantry, a évité une action en justice en coopérant avec Consumer Affairs Victoria.

Penguin a reconnu qu’elle n’exigeait pas que Mme Gibson justifie ses prétentions avant de publier The Whole Pantry, et qu’elle s’était donc livrée à une conduite trompeuse ou trompeuse.

L’éditeur, dans une entreprise exécutoire, a accepté de faire un don de 30 000 $ au Victorian Consumer Law Fund et travaillera pour s’assurer que toute réclamation future sur les conditions médicales est justifiée.

Les déclarations sur les thérapies naturelles seront accompagnées d’un avertissement important.