Répondre à Mandorfer et al

Dans leur lettre, Mandorfer et al fournissent des données supplémentaires pour soutenir l’hypothèse selon laquelle la discordance entre le nombre absolu de CD et le pourcentage de CD est associée à une maladie hépatique sous-jacente et à une hypertension portale associée. Cette hypothèse a été initialement avancée par McGovern et al. analyse en coupe des individus séronégatifs pour le virus de l’immunodéficience humaine présentant une cirrhose, chez lesquels la majorité des individus présentaient des valeurs de CD absolues faibles mais des pourcentages de CD restants dans la fourchette normale Dans notre analyse d’une cohorte de virus VIH / hépatite C patients co-infectés ,% de la population présente des signes de discordance avec des pourcentages de CD plus élevés que ceux qui seraient normalement corrélés avec le nombre de CD absolu documenté. De plus, en analyse multivariée, les facteurs associés à une discordance de l’odds ratio ajusté de la maladie du foie en phase terminale [AOR],; % intervalle de confiance [IC], – et aspartate aminotransférase-plaquettaire indice score & gt; AOR,; De même, dans une analyse transversale de sujets infectés par le VIH et présentant une fibrose hépatique sous-jacente, le% de VHC co-infecté dans la cohorte ALIVE de Johns Hopkins présentait un pourcentage discordant de CD / cellules CD absolues en analyse multivariée, et en utilisant l’élastographie transitoire pour classer davantage le degré de fibrose, les chances d’avoir une discordance CD élevée ont été augmentées chez ceux avec une fibrose hépatique significative. % CI, – Cette relation était plus prononcée lorsque la lymphopénie globale était observée Dans cette analyse d’une cohorte de patients co-infectés chez qui le HVPG du gradient veineux hépatique avait été déterminé, Mandorfer et ses collègues ont trouvé que% des individus pouvaient être classés comme discordance en utilisant les critères que nous avons proposés Une association non significative de discordance élevée chez ceux avec des scores HPGV plus élevés a été observée; cependant, la pression portale était modérément corrélée avec le nombre absolu de cellules CD / pourcentage de cellules CD r = -, P = Un mécanisme potentiel pensé pour expliquer la discordance entre le pourcentage de CD et le nombre absolu de CD est la séquestration splénique des lymphocytes due Les données présentées ici corroborent cette hypothèse, reliant les pressions portales mesurées à la présence de discordance. D’autres mécanismes potentiels peuvent également être pris en compte, comme l’ont montré les données de Claassen et al. La corrélation observée avec des scores HPGV plus élevés était relativement faible. Par exemple, le niveau de réplication virale du VHC lui-même et l’augmentation de l’inflammation hépatique ont été associés à des CD T naïves. lymphopénie cellulaire, peut-être due à une activation immunitaire chronique Les cliniciens devraient envisager d’évaluer les patients les données sur la cirrhose sous-jacente, basées sur des données cumulatives qui soutiennent cette relation Cependant, il n’est pas clair si le pourcentage de CD servirait à mieux déterminer le risque d’infections opportunistes chez ces patients; des données rétrospectives de la cohorte italienne IcONA suggèrent que le nombre absolu de CD reste la variable la plus importante Une évaluation prospective de la valeur pronostique du pourcentage de CD chez les patients atteints de cirrhose sous-jacente peut être nécessaire En outre, évaluer les effets de la régression la fibrose sur la relation entre le nombre de cellules CD absolues et le pourcentage de CD peut également servir à confirmer les mécanismes sous-jacents de la discordance

Remarques

Remerciements Les chercheurs canadiens de la cohorte Co-infection CTN: Docteurs Jeff Cohen, Campus métropolitain de l’Hôpital régional de Windsor, Windsor, ON; Brian Conway, Downtown IDC, Vancouver (Colombie-Britannique); Pierre Côté, Clinique du Quartier Latin, Montréal, QC; Joseph Mark Tyndall, Centre de santé autochtone, Vancouver (C.-B.); Shariq Haider, Université McMaster, Hamilton, ON; Marianne Harris, Hôpital St Paul, Vancouver (C.-B.); David Hasse, Régie régionale de la santé de la capitale, Halifax (Nouvelle-Écosse); Julio Montaner, Hôpital St Paul, Vancouver (C.-B.); Erica Moodie, Université McGill, Montréal, QC; Neora Pick, Oak Tree Clinic, Vancouver (Colombie-Britannique); Annita Rachlis, Sunnybrook & amp; Women’s College Health Sciences Centre, Toronto (Ontario); Roger Sandre, Programme HAVEN, Sudbury, ON; Danielle Rouleau, Centre Hospitalier de l’Université de Montréal, Montréal, QC; Réseau de santé universitaire David Wong, Toronto, ON; et Sharon Walmsley, Hôpital général de Toronto, Toronto (Ontario) Conflits d’intérêts potentiels MBK a reçu une subvention institutionnelle des Instituts de recherche en santé du Canada, du Fonds de recherche en santé du Québec et du Réseau canadien pour les essais VIH des IRSC. ConflitsTous les auteurs ont soumis le formulaire ICMJE pour la divulgation des conflits d’intérêts potentiels Conflits que les éditeurs considèrent pertinents pour le contenu du manuscrit ont été divulgués